Technique d’application et action des boues

La Balnéothérapie

Fangothérapie, processus d’application de la boue

Découvrez tous les bienfaits de la fangothérapie, soins par l’application de boue sur le corps, les détails d’une séance et les mécanismes d’action de la boue sur l’organisme.

Technique d’application de la boue

La fangothérapie est effectuée en station thermale dans des cabines appropriées. Le patient accède à la thérapie de préférence le matin et quoi qu’il en soit une fois la digestion achevée.

L’application de la boue sur le corps est confiée à un personnel expert qui suit les directives indiquées à cet effet ; la boue est uniformément répartie sur la superficie cutanée de la région ou des régions à traiter selon une épaisseur d’environ 3 à 10 cm, à la température de 45-50 °C.

Le patient est ensuite recouvert d’un drap, serviettes et couvertures pour réduire la dispersion de la chaleur. La durée de chaque application est de 15-20 minutes.

En rapport à l’extension et au siège de l’application de la boue sur la superficie corporelle l’on distingue de différents types d’application :

- Application générale :

la boue recouvre tout le corps à l’exception de la tête, de la région antérieure du cou et de la zone thoracique précordiale ; un membre supérieur peut être laissé libre pour d’éventuels contrôles presseurs, thérapies d’urgence, demandes d’assistance ou secours.

- Application partielle :

peut concerner des articulations particulières ou des régions corporelles.

- Application abdominale :

positionnement de la boue de manière à couvrir les régions lombaires et abdominales.

Au terme de la séance, le patient se soumet à un bain ou à une douche de nettoyage avec de l’eau minérale, à la température de 37-40 °C.

Il est ensuite transféré dans une cabine (particulière ou pour plusieurs personnes) où, recouvert, il demeure pendant à peu près 30-60 minutes en position allongée ou semi allongée.

Cette phase de la thérapie est définie « réaction ».

Pendant ce temps, les réactions biologiques induites par l’application de boue, les adaptations des fonctions corporelles au stress et l’action thérapeutique globale de la boue continuent.

L’effet le plus évident est constitué par l’intense transpiration qui commence durant l’application de la boue et continue au cours de la période de réaction.

Un cycle de fangothérapie comprend en moyenne 12-15 applications à cadence quotidienne, jusqu’à une durée maximum de trois semaines.

Mécanismes d’action et effets biologiques de la fangothérapie

Les effets de la fangothérapie peuvent être dissociés en locaux (actions développées au niveau du siège d’application) et généraux (actions au niveau de tout l’organisme).

A leur tour, les réactions générales induites par la fangothérapie peuvent influer sur la réponse locale. Il y a donc un rapport entre les deux mécanismes et une somme d’actions.

Une autre subdivision distingue les effets spécifiques de la fangothérapie, liés essentiellement au genre particulier d’eau minérale contenue dans la boue (action spécifique attribuée à chaque minéralisateurs et aux gaz présents dans l’eau minérale) et les effets aspécifiques attribués fondamentalement à l’action biologique et thérapeutique de la chaleur (thermothérapie) et aux autres propriétés physiques propres de la méthodique et du moyen employés.

Les effets biologiques et thérapeutiques sont ramenés à :

- une action anti inflammatoire ;

- une action analgésique ;

- une action relaxante ;

- une action eutrophique ;

- une résistance accrue contre les agents nocifs pathogènes exogènes et endogènes ;

- une action de stimulus sur de nombreux processus métaboliques ;

- des effets sur la cénesthésie générale ;

- d’autres actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>