La cryothérapie

traitements du bien-être

Applications et bienfaits du froid sur l’organisme

Découvrez tous les secrets de la cryothérapie, à savoir l’application du froid sur des parties du corps pour traiter des pathologies ou maux divers. Tous les effets thérapeutiques et techniques d’application de la cryothérapie.

La cryothérapie est une technique physiographique basée sur l’application du froid sur l’organisme à des fins thérapeutiques.

La stimulation du froid soustrait la chaleur de l’organisme, en le refroidissant.

L’intensité de l’activité dépendra des différents facteurs telle que la différence thermique entre l’agent et la peau et la rapidité avec laquelle il est appliqué.

Plus l’application est rapide et froide, plus l’effet thérapeutique est grand. Les meilleurs effets sont obtenus par de courtes applications.

Effets de la cryothérapie

Les effets que la cryothérapie produit, lors d’une stimulation de courte durée, provoquent comme première réaction une vasoconstriction avec une diminution de la température locale.

Si la stimulation est de longue durée d’autres mécanismes sont activés, telle que l’augmentation du métabolisme des glucides et des matières grasses du foie et des muscles, en produisant une contraction musculaire.

Au niveau des vaisseaux sanguins, une stimulation de courte durée mais intensive va produire une vasoconstriction, la peau devenant pâle. En cessant l’application, une hyperémie va se produire sur la peau ainsi qu’une vasodilatation au niveau local.

La fréquence cardiaque diminue également alors que la pression artérielle augmente et peut diminuer au début de la vasodilatation.

Sur l’appareil respiratoire, une stimulation froide entraîne généralement une inspiration profonde, suivie d’une pause et d’une grande expiration avec des mouvements respiratoires accélérés.

Sur la musculature, une application de courte durée produit une excitation et facilite l’activité musculaire. Lors d’applications brèves et répétées la puissance musculaire augmente.

Les applications prolongées ou intensives compliquent la contraction musculaire, en augmentant le spasme dans des cas de spasticité pouvant même entraîner des convulsions, une augmentation du volume musculaire avec des brèves applications et une diminution avec des applications de longue durée.

Sur l’appareil digestif se produit une relaxation des spasmes.

Sur l’appareil urinaire, se produit une augmentation de la diurèse. La cryothérapie va produire une augmentation du métabolisme de base.

Sur le système nerveux, les stimulations brèves sont excitantes. Si elles sont prolongées, elles produisent une anesthésie au niveau de la zone d’application, en réduisant la capacité nerveuse, en diminuant les réflexes cutanés.

 

Au niveau de la peau, la température est diminuée. Il convient par conséquent d’être vigilants car des brûlures sont possibles.

Effets Thérapeutiques

Les effets thérapeutiques de la cryothérapie sont les suivants : Anti-inflammatoires, analgésiques, antispasmodiques et résorption d’oedèmes.

Raison pour laquelle la cryothérapie est indiquée dans des cas d’appendicite, de péritonite aiguë et vomissements, grâce à son action relaxante sur l’estomac.

Processus cardiaques en général, processus hémorragiques, maladies vasculaires périphériques.

Traumatismes mécaniques telles que les contusions, ruptures, déchirures musculaires et hématomes, grâce à son action sur les oedèmes et la douleur.

Processus inflammatoires, inflammations bactériennes car le froid diminue la toxicité bactérienne.

Inflammations rhumatoïdes aiguës et subaiguës, le froid limite la destruction du cartilage, bursite, le froid diminue la tuméfaction et la douleur.

Techniques d’application :

• Cryo kinésithérapie : combinaison de la cryothérapie et de la kinésithérapie

• Eau froide

• Aérosols

• Glace

• Compresses froides

• Bains froids

• Bains chaud/froid

• Enveloppes froides avec eau ou alcool

• Immersion en eau avec glace

• Chambre froide

• Jets froids

• Application de neige carbonique

• Chlorure d’éthyle

• Fluorure de méthyle

Contre-indications :

Des contre-indications existent en cas notamment d’allergiques au froid, de problèmes vasculaires, de diabète, syndrome de Raynaud, vascularite, urticaire au froid, cryoglobulémie, hypersensibilité au froid, hémoglobinurie, maladies cardiovasculaires graves et maladies rénales et viscérales.

Les applications de cryothérapie doivent faire l’objet d’une prescription médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>