Bienfaits de l’eau

La Balnéothérapie

L’eau ses applications et ses propriétés curatives

Indispensable à la vie, l’eau est aussi source de bienfaits. Elle permet d’effectuer des soins spécifiques pour notre organisme, de soulager des douleurs, d’améliorer les conditions de vie et de santé.

De nos jours il existe une importante culture de l’eau, le retour à la nature.

Les eaux minières médicinales sont un complément à la médecine traditionnelle et favorisent l’équilibre général de l’organisme.

Si ce type de traitements est accompagné d’une immersion dans un milieu naturel, zones tranquilles et sans pollution, leur effet psychologique est décuplé produisant une grande sensation de paix, qui nous aide à combattre les efforts que nous devons produire au quotidien.

En outre, l’eau nous permet en outre d’assurer la propreté de notre organisme, en nous aidant dans l’élimination de toxines.

Pour savoir comme l’eau influence l’organisme, quelques notions sur le fonctionnement de notre corps s’imposent.

Le corps humain contient 75% d’eau et, en vieillissant, ce pourcentage diminue pour parvenir à environ 55%. La plus grande partie de cette eau nous provient de l’extérieur au moyen de boissons, mais une petite proportion est également contenue dans les aliments que nous mangeons.

L’élimination de cette eau se fait au moyen de l’urine, de la transpiration et de la respiration.

En résumé, lorsque nous buvons de l’eau minière médicinale, elle entre dans notre organisme et passe à travers une série de ’filtres’ dans lesquels elle dépose les substances minérales qui la composent, en synthétisant dans notre organisme et en effectuant différentes actions thérapeutiques, selon sa composition.

En cas d’applications externes, la peau absorbe les minéraux qui sont dissous dans l’eau, en introduisant ainsi dans notre organisme et en effectuant diverses actions thérapeutiques, tant sur la peau que sur l’intérieur de notre organisme.

Formes d’application

Les formes d’application des eaux minières- médicinales se basent principalement sur trois techniques : orale, d’actualité et inhalateur.

Voie orale  : Ingestion d’eau.

La composition minérale des eaux va nous indiquer pour que des pathologies celles-ci plus indiquées. Les principales sont digestives, hépatiques, biliaires, rénales et dermiques.

Voie topique  : Application sur la peau.

Il est démontré que les minéraux pénètrent par la peau et parviennent ainsi jusqu’au système circulatoire. Les techniques les plus communes d’application sont les bains, les douches et massages.

Les pathologies principales qui sont traitées avec des techniques topiques sont celles liées à l’appareil locomoteur, le système circulatoire et les dermopathies, mais il convient toujours de tenir compte de la composition des eaux, pour voir quelles sont celles indiqués pour chaque cas.

Par inhalateur : ce type d’application est déjà plus spécifique.

On effectue généralement au moyen de douches nasales pour les pathologies respiratoires. Dans ce type d’applications, l’eau peut être utilisée tant pour ses propriétés minières- médicinales que pour permettre un mélange avec des médicaments spécifiques.

 

L’utilisation des eaux minières médicinales devra être supervisée par un médecin, puisque les compositions des eaux sont différentes et peuvent être contre-indiquées pour certaines pathologies.

Un exemple est l’eau hypersodique qui est contre-indiquée en cas de cardiopathies ou hypertensions.

Les eaux thermales étant donné leurs caractéristiques entraînent la purification de l’organisme, raison pour laquelle elles sont pleinement indiquées pour les pathologies inflammatoires de l’appareil locomoteur telles que les arthrites. Ce type de pathologie entraîne un échauffement de la zone, la rigidité, la douleur, atrophie musculaire, etc..

L’application des eaux thermiques va produire un effet de relaxation, diminution de la chaleur interne et une amélioration de la mobilité, qui va produire une diminution de la douleur.

Si les applications sont effectuées en piscine thérapeutique, l’absence de pesanteur produite par l’eau va permettre aux articulations qui sont soumises à effort par le poids corporel de se libérer. Ceci produit la relaxation de la musculature de la zone, en diminuant les contractures.

L’effet thérapeutique est par ailleurs amélioré par le facteur température, lequel est déjà relaxant et décontracturant en soi.

L’aspect esthétique, de nos jours tellement important, ne doit par ailleurs pas être négligé.

La propreté de l’organisme grâce aux eaux thermales entraîne à son tour le nettoyage des pores de la peau, des muqueuses et la libération de toxines. Les boues sont les plus utilisées dans ce type de traitement.

Mais la pathologie la plus traitée dans les stations thermales ou les centres de soins reste le rhumatisme, ce type de pathologie chronique qui produit des douleur, une rigidité, asthénie, anorexie… etc, parvenant même à entraîner des déformations causées par la destruction de l’articulation et l’incapacité de mouvement.

Les zones les plus touchées sont les articulations distales et symétriques comme les doigts les mains et de pieds, coudes, genoux, chevilles et pieds.

Les traitements dans ce cas vont diminuer la douleur, l’inflammation, en améliorant la mobilité et en diminuant les contractures musculaires.

Tout cela grâce à la chaleur et aux propriétés minières médicinales des eaux et les différents types de techniques d’application.

La qualité de vie du patient atteint de rhumatismes a qui sont prodigués des bains d’eau thermale est notoirement améliorée.

Une autre des caractéristiques conférées par les traitements d’eaux minières médicinales se veut préventive. C’est ainsi qu’une semaine de soins passée dans une station thermale ou centre permet à l’organisme de tirer profit des bienfaits de l’eau et de ces applications pour une amélioration de la qualité de vie et de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>